ejaculation precoce

Classement de sites - Inscrivez le vôtre!

Mercredi 20 septembre 2017 à 07h26 : 13 en ligne (maxi pour la journée : 16)

     

Couleur du texte : • gris • marron • vert • bleu • noir

N'oubliez pas de lire la sélection des de la méthode proposée par le site Etmoi.
Note moyenne : 18.1/20 - âge moyen : 28 ans
 1  | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9  page
  1/47013-12-2011 02h00 Cppx24 ans20/20


   Ils ont réussi !

Bonjour,

J'ai découvert ce site il y a maintenant quelques années.
Cette découverte m'a fait pleurer de soulagement. (et je ne pleure quasiment jamais!)

Heureusement pour moi je ne me rendais pas bien compte du chemin qu'il restait à parcourir...

J'ai appris à me contrôler en recroisant toutes les infos que j'ai pu trouver à gauche et à droite.
Je me suis entrainé de toutes les manières possibles et imaginables.
Au départ je suivait à la lettre les différentes étapes mais cela n'a pas été efficace. J'ai donc adapté tous les exercices en gardant mon objectif en tête.
Je crois aussi avoir fait un travail sur moi. Je suis plus confiant dans la vie quotidienne aujourd'hui qu'il y a 3 ans.

Je me suis séparé, remis en couple, et j'ai continué à m'entrainer. Tout seul et à deux.

Je pense aujourd'hui maitriser mon éjaculation (ma copine me dit parfois "oui mais pas trop longtemps tu fais vite" = YES!!! OBJECTIF ATTEINT!!! ).

Et je rédige donc ce message pour faire ce que je me suis imaginé faire de nombreuses fois c'est à dire tourner la page.

J'ai tout de même deux petites remarques à faire:

1- Durant toute la durée de cette rééducation j'ai eu une quantité inimaginable d’échecs mais seule la persévérance a fait que tous ces échecs valaient la peine d'être vécus.
2- De toutes les sources d'informations que j'ai pu trouver (sexologue compris), ce site a été ma plus grande aide. Il a été le déclic et la béquille. Donc sincèrement MERCI.

ps: ce site est gratuit prenez la peine de le lire et de le digérer avant d'aller voir un sexologue. Personnellement cela ma fait économiser pas mal de sous.
  2/47007-12-2011 20h55 Victoire23 ans18/20


   Ils ont réussi !

Salut !

Voilà, le moment est venu de signer le livre d'or...j'avoue qu'à certains moments je n'y pensais même pas ! Et pourtant c'est le cas désormais.

J'ai lu et relu ce site, et tous ces conseils et expériences généreusement partagées. J'ai suivi ces conseils, parfois en faisant des erreurs, souvent en réussissant très bien.

Désormais je n'y pense même plus, je vis ma vie sexuelle pleinement et comme il se doit : )

Courage messieurs ! Votre "sauveur" est tout simplement vous même et votre cerveau : )

Cher webmaster, Merci !
  3/47029-11-2011 17h46 Djara 31 ans


   Ils ont réussi !

salut je suis ivoirien vivant en cote d'ivoire ...cela fait 3 ans que j'etais ejp...j'avoue que ca me pourrissait la vie quand j'explique a mon medecin il me dit que c'est psychique et ne peut rien faire pour moi...chez nous il ya les tradipraticien qui classent l'ejp comme une maladie et se vantent de pouvoir la soignez..il en est de rien car ce sont tous des excitant sexuels quils proposent ...a force de chercher je suis tomber par hasard sur ce site..je me suis dis c'est pas payant pourquoi pas essayer?
j'ai donc commence le reeducation et au debut cetait pas facil ..des que je commence a toucher mon gland je "rend".mais au fur et a mesure avec les bon conseil du site jai reussi a maitriser la phase 1 et ensuite la 2 avec sans oublier la musculation de mon perinee...
je m'inquietais pour la phase 3 car je me disais que ca nallais pas marcher...
ma femme est arrivé de son congé(j'avais tout plannifier hein...lol) et........
je fonce ...je pompe mon anus pour faire revigorer mon perinee....je faire ensuite durer les preliminaires.....je respire tres lentement.....je commence a foncer......je respire douuuuucement....je pense au train, aux rails, au granite a une expolsion , a un avion ...a ma radio qui est en marche bref à nimporte quoi sauf au sexe....
et... et ...ca marche...je vous assure.. je rentre je ressors encore, dix foix, vingt fois je ne compte plus ....je ne deraille plus JEEEEE SUIIIIS GUEEERIIIIIII MERCI ETMOI.FREE.FR ceux qui ont cree ce site ils sont formidables merci millle fois....les gars ca marche je jure par dieu....
et madame gemit et jouit a mon tour maintenant C'EST MOI QUI ME FORCE POUR EJACULER QUEL MIRACLE!!!!!.....c tai mon temoignage merci a tous et bon courage...
  4/47020-11-2011 16h40 Calva2937 ans18/20
Voilà 3 mois, j'avais découvert ce site, suite à une séparation qui mettait fin à une relation de 10 ans, avec une fille pour laquelle le sexe n'était pas une priorité ... séparation qui me mettait face à mon célibat, et à mes problèmes d'EJP ... pas facile pour envisager une autre relation !!!
Je me suis donc résolu à suivre les conseils de ce site, et à entreprendre les exercices de rééducation, en commençant par la musculation du PC.
Avant d'aller plus loin dans mon récit, je dois avouer que la principale révélation que j'ai eue à la lecture de ce site, c'est d'apprendre que l'EJP était non pas une "maladie" irréversible, mais un simple problème qu'on pouvait résoudre, plus ou moins aisément.
J'ai entamé la phase 1 puis la phase 2, avec des résultats plutôt probants, en découvrant petit à petit de nouvelles sensations insoupçonnées, et en repoussant régulièrement l'excitation, pour arriver à des masturbations de 30-40 minutes.
Il y a un mois, j'ai commencé à sortir avec une fille, j'ai souhaité prendre mon temps avec elle, ne pas brûler les étapes, nous nous sommes ainsi progressivement découvert, par des baisers, puis des caresses ... Hier soir, nous avons "franchi le pas" ... et je dois avouer que le résultat a dépassé mes espérances. J'avais bu quelques verres avant, ce qui je pense m'a permis d'éloigner mes appréhensions et mes émotions. Je dois dire aussi qu'elle m'a mis très à l'aise.
J'ai pu retenir quelques minutes ma première excitation (fellation), puis la première pénétration a duré entre 5 et 10 minutes en position du missionnaire (difficile d'estimer la durée en plein ébat !), et la suivante certainement plus de 10 minutes, avec 2 positions successives (andromaque puis missionnaire). Ce n'est qu'un début, et je pense que je vais m'améliorer encore lors des prochains rapports ... Si j'ai quelques conseils à donner, aujourd'hui, les voici : d'abord, prendre conscience que l'EJP est en partie physiologique, en partie psychologique. Le fait de muscler son PC, de s'entraîner seul à tenir plus longtemps, permet de préparer son corps pour les futurs rapports avec sa partenaire. Cela permet aussi de prendre conscience de nouvelles capacités qui nous sont offertes, et donc d'avoir une plus grande confiance en soi. Enfin, il faut "dédramatiser", ce qui est plus facile avec une compagne compréhensive et indulgente !!! En tout cas, un grand merci au créateur de ce site ... Je suis sur la voie de la guérison ... et j'en suis fier et ravi !!!!!
  5/47026-10-2011 18h52 Gotlove 21 ans20/20
Je voudrais vous apporter mon témoignage, jai été "éjaculateur précoce" depuis le début de ma sexualité jai actuellement 21 ans et j'ai connu plusieurs partenaires avec uniquement des échecs mais je m'en suis sorti lors de la relation que jai actuellement. Comment ?
aucunement grâce à des techniques (que je ne critique absolument pas étant donné que je ne les ai jamais vraiment essayé)
j'ai guéri en comprenant que je ne l'avais jamais été. je ne veux vous vendre aucun produit à la con ni de séminaires spirituels mais le livre qui m'a le plus aidé pour ceux qui veulent comprendre le fond du sujet est "le pouvoir du moment présent" de eckart tolle, qui n'est pas du tout obligatoire pour comprendre ça. J'ai arrêté d'être éjaculateur rapide quand je restais dans le présent, si je peux donner un conseil: lors de l'acte concentrez vous sur le présent pour éliminer toutes vos pensées sur votre passé, comprenez que votre personnalité survit aussi a ce que vous lui apportez, nourrissez par des étiquettes comme, je suis jaloux, j'aime la tarte au citron. J'aimerais que vous compreniez que tout ceci est changeable et ne tient qu'a vous en restant dans le présent et en ignorant les mauvaises pensées de votre passé. ce qui peut aussi aider c'est vous imaginer dans le présent comme une personne qui a léjaculation que vous voulez (dans notre cas plus longue). si moi je lai fait vous pouvez produire ce miracle qui en fait n'en n'est pas un, en tant qu'humain nous avons beaucoup plus de pouvoir sur nous que nous l'avons appris.

En espérant que vous ne me prendrez pas pour un fou et en espérant vous avoir éclairé ne serait- ce qu'un petit peu.

gotlove
  6/47016-10-2011 15h52 Romain20 ans
Bonjour à tous,
ça fait longtemps que je ne suis pas retourné sur ce site. J'avais arrêté complètement mes séances à cause des oraux de concours. Et je ne m'y suis jamais remis... PAS BIEN !!
Cependant, je tiens à vous faire part de certaines choses qui me semblent VRAIMENT importante !!
Durant mes premières rapports, j'avais des pannes d'érection et lorsque par bonheur j'arrivais à avoir une érection, il m'était impossible de contrôler mon excitation... Heureusement que je pouvais la faire jouir avec d'autres parties de mon corps !! ^^
Autant vous dire que je tentais même d'esquiver les rapports, j'avais trop peur, aucune confiance en moi...
-->1ere étape :
J'avais remarqué que durant la phase des préliminaires avec ma copine, j'avais une bonne érection, et quand elle me tend la capote, presque instantanément je débandais, donc encore plus de stress entrainant l'impossibilité totale d'érection. Pourquoi ?? La peur de l'échec !!
Je me suis dit que tout se passait dans ma tête, alors au troisième rapport (qui est enfaite le second puisque la panne empêche la pénétration), lorsque j'ai débandé, je lui ai fait un cunnilingus tout en me disant "prend ton temps, on est pas pressé, tu as le temps de rebander" ; en faisant cela, j'ai récupéré une belle érection, j'ai pu enfilé le préservatif et la pénétrer. Et je n'ai plus eu AUCUN problème d'érection dans la suite, plus AUCUN car je me savais capable d'avoir une érection. Certes, ça ne réglait pas mon problème d'EJP mais vous allez voir que cette étape va être importante dans la suite !!
--> Conclusion de cette 1ère étape : tout se passe dans la tête ! Il faut avoir confiance car la peur ne fait qu'aggraver la situation. Il faut vous forcer à avoir confiance en vous. Je sais que ce n'est pas facile mais c'est indispensable !!
--> 2ème étape :
Certains n'ont pas ce problème d'érection mais sont seulement EJP. Moi [u]j'avais[/u] les deux problèmes et le premier a pu me sortir du second !
Voilà enfin le plus IMPORTANT ! Durant mes rapports, j'avais trouvé une technique pour durer plus longtemps. Vu quand profondeur, le vagin s'élargit alors en faisant de petits va et viens et en restant bien profondément en elle, l'excitation montait plus lentement. Mélangez cela avec des ralentissements, des petits arrêts rapides pour des bisous, caresses et j'ai pu tenir 8-10min jusqu'à changer de positions. C'est déjà un bon début mais pas encore suffisant. Alors je me suis souvenu de mon étape 1 = tout se passe dans la tête, je dois me dire que je suis capable d'y arriver. Alors durant un rapport, au lieu de me dire "ohlala, je sens que je vais bientôt venir", je me [u]forçais[/u] à me dire "tu vas tenir longtemps, tu vas y arriver, t'es le plus fort" ; et lorsque je sentais l'excitation monter rapidement, je me disais "Non, je suis largement capable de me contrôler, je peux tenir encore longtemps". Et bien croyez le ou pas, j'ai réussi à tenir 20-25min. J'arrivais à contrôler mon excitation !! J'ai même eu le droit à "tu me fais l'amour comme un dieu !"
Moi ? Capable ? J'étais très loin de l'imaginer !!

Conclusion : Parfois c'est véritablement un problème psychologique !! Il faut y croire, ne surtout pas partir défaitiste. Le conseil que je peux vous donner à tous, c'est d'avoir confiance en vous ! Je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire mais il faut vous forcer ! Peut-être que comme moi, ça règlera vos problèmes d'EJP. Et pour les autres, je vous conseille d'appliquer cette méthode à chaque fois même si cela ne porte pas ses fruits car la peur accélère le processus d'EJP.
Je ne sais pas si mon problème est complètement réglé mais au moins je sais que je suis capable de faire les choses comme j'en ai envie ; tout le monde en est capable alors surtout ne JAMAIS baisser les bras !! Je crois en vous tous !!
Bonne chance pour la suite !!
  7/47016-10-2011 15h41 Romain20 ans
Bonjour à tous,
ça fait longtemps que je ne suis pas retourné sur ce site. J'avais arrêté complètement mes séances à cause des oraux de concours. Et je ne m'y suis jamais remis... PAS BIEN !!
Cependant, je tiens à vous faire part de certaines choses qui me semblent VRAIMENT importante !!
Durant mes premières rapports, j'avais des pannes d'érection et lorsque par bonheur j'arrivais à avoir une érection, il m'était impossible de contrôler mon excitation... Heureusement que je pouvais la faire jouir avec d'autres parties de mon corps !! ^^
Autant vous dire que je tentais même d'esquiver les rapports, j'avais trop peur, aucune confiance en moi...
-->1ere étape :
J'avais remarqué que durant la phase des préliminaires avec ma copine, j'avais une bonne érection, et quand elle me tend la capote, presque instantanément je débandais, donc encore plus de stress entrainant l'impossibilité totale d'érection. Pourquoi ?? La peur de l'échec !!
Je me suis dit que tout se passait dans ma tête, alors au troisième rapport (qui est enfaite le second puisque la panne empêche la pénétration), lorsque j'ai débandé, je lui ai fait un cunnilingus tout en me disant "prend ton temps, on est pas pressé, tu as le temps de rebander" ; en faisant cela, j'ai récupéré une belle érection, j'ai pu enfilé le préservatif et la pénétrer. Et je n'ai plus eu AUCUN problème d'érection dans la suite, plus AUCUN car je me savais capable d'avoir une érection. Certes, ça ne réglait pas mon problème d'EJP mais vous allez voir que cette étape va être importante dans la suite !!
--> Conclusion de cette 1ère étape : tout se passe dans la tête ! Il faut avoir confiance car la peur ne fait qu'aggraver la situation. Il faut vous forcer à avoir confiance en vous. Je sais que ce n'est pas facile mais c'est indispensable !!
--> 2ème étape :
Certains n'ont pas ce problème d'érection mais sont seulement EJP. Moi [u]j'avais[/u] les deux problèmes et le premier a pu me sortir du second !
Voilà enfin le plus IMPORTANT ! Durant mes rapports, j'avais trouvé une technique pour durer plus longtemps. Vu quand profondeur, le vagin s'élargit alors en faisant de petits va et viens et en restant bien profondément en elle, l'excitation montait plus lentement. Mélangez cela avec des ralentissements, des petits arrêts rapides pour des bisous, caresses et j'ai pu tenir 8-10min jusqu'à changer de positions. C'est déjà un bon début mais pas encore suffisant. Alors je me suis souvenu de mon étape 1 = tout se passe dans la tête, je dois me dire que je suis capable d'y arriver. Alors durant un rapport, au lieu de me dire "ohlala, je sens que je vais bientôt venir", je me [u]forçais[/u] à me dire "tu vas tenir longtemps, tu vas y arriver, t'es le plus fort" ; et lorsque je sentais l'excitation monter rapidement, je me disais "Non, je suis largement capable de me contrôler, je peux tenir encore longtemps". Et bien croyez le ou pas, j'ai réussi à tenir 20-25min. J'arrivais à contrôler mon excitation !! J'ai même eu le droit à "tu me fais l'amour comme un dieu !"
Moi ? Capable ? J'étais très loin de l'imaginer !!

Conclusion : Parfois c'est véritablement un problème psychologique !! Il faut y croire, ne surtout pas partir défaitiste. Le conseil que je peux vous donner à tous, c'est d'avoir confiance en vous ! Je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire mais il faut vous forcer ! Peut-être que comme moi, ça règlera vos problèmes d'EJP. Et pour les autres, je vous conseille d'appliquer cette méthode à chaque fois même si cela ne porte pas ses fruits car la peur accélère le processus d'EJP.
Je ne sais pas si mon problème est complètement réglé mais au moins je sais que je suis capable de faire les choses comme j'en ai envie ; tout le monde en est capable alors surtout ne JAMAIS baisser les bras !! Je crois en vous tous !!
Bonne chance pour la suite !!
  8/47014-09-2011 17h33 Akanouf27 ans17/20


   Ils ont réussi !

Bonjour,

J'ai mis du temps. J'ai mis du temps à venir écrire ce message tant je n'étais pas sûr d'être guéri.
Parce que je suis une personne qui aime regarder les témoignages pour essayer d'analyser ce qui ne va pas, je vais vous faire part de mon analyse de la "maladie" après presque 1 an de calvaire.

Oui, 1 an. C'est la chose qui m'avait fait le plus peur en lisant vos témoignages. Je voyais des duré que je ne pouvais pas croire, je voulais que tout s'arrange, que tout s'arrange vite et j'ai commencé à comprendre, petit à petit, les mécanismes qui avaient créé cette maladie (car je n'étais absolument pas EP auparavant !).

L'autre chose que je n'arrivais pas à comprendre était le lien entre mon cerveau et cette maladie, car oui, cette maladie est (en tout cas dans mon cas) entièrement psychologique.

Alors comment est-ce arrivé ?

Je suis la genre de personne qui n'aime pas vivre seul (je dis souvent à des gens que je préfère vivre mal accompagné que seul). Hors je suis resté avec quelqu'un que je n'aimais pas. Je n'étais absolument pas amoureux mais elle, si. On a donc fait l'erreur d’emménager ensemble (je me rappellerai d'ailleurs tjrs les paroles d'un inconnu, dans le train, qui m'avait dit un jour :"On peut être avec qqn depuis 6 ans, tant qu'on a pas habité avec cette personne, on n'a rien vécu").
Au début, tout allait assez bien : et puis, au bout de 2/3 mois, j'ai commencé à ne plus vouloir lui faire l'amour, ou, tout du moins, je n'avais plus la même envie qu'auparavant. Le fait est que, à un certain moment, je préférais me faire du bien seul que de lui faire l'amour. Mon corps a donc commencé à faire naturellement ce qu'on lui demandait :

1 - Ejaculer le plus vite possible pour éviter de se faire prendre
2 - Ejaculer pour "évacuer" cette tension, cette frustration.

Ainsi, nos relations sexuelles (car il y'en avait encore) ne devenaient pas forcément moins "longue" en durée, mais j'ai commencé par sentir que mon gland devenait de plus en plus sensible, surtout après avoir éjaculé.
Ensuite, j'ai commencé à faire des rêves érotiques (bordel, j'ai 27 ans...) et même, à jouir dans mon sommeil (2x en 3 mois contre 1 fois en 26 ans..).
Bien sur, la spirale que je ne connaissais pas était en marche :

D'une part, plus je voyais qu'il y' avait un problème, plus je me frustrais et plus le poids de son regard sur moi me rendait anxieus
D'autre part, j'avais déclenché un mécanisme du plaisir bien différent d'avant. Je m'explique : avant, le "bien" était fait à mon sexe en lui même, qui, au bout d'un certain temps, se transformait en jouissement.
La, la sensation du bien (surtout quand je me faisais du bien seul) était uniquement répartie sur mes testicules. Avec un picotement (pas forcément désagréable en soit) dont certains parlent dans leur témoignages.

Les mois sont passés, et, comme on peu l'imaginer, rien ne s'est arrangé. Pourquoi ? Parce que : 1 - Je ne voulais pas y croire ! (Bordel, j'ai tjrs été considéré comme un "super coup"...)
2 - Mon amie se sentait coupable
3 - Mon amie me mettait la pression en me disant "tu es malade, va voir un médecin".
etc etc...
Comme je le disais plus haut, la spirale de la frustration était enclenchée.

Comment en sortir ?

D'une part. Il faut accepter le fait que cela puisse arriver à n'importe qui ! Pas forcément à des geeks boutonneux qui n'ont jamais vu un corps de femme autre part que sur un .jpg . Non, avant ma copine, j'avais eu une relation de 4 ans, et environ 15 à 20 relations sexuelles qui s'étaient toutes très bien passé (bon, y'en a surement une ou deux dans le lot qui ont du me mentir hein... ).

D'autre part, il faut comprendre que c'est un "problème""psychologique". Votre sexe en tant que tel n'a pas de dysfonctionnement (et dieu sait que c'est dur à entendre quand, devant un film porno, la "mayonnaise" monte en 10 secondes).
Il faut donc comprendre ce qui vous angoisse. Dans mon cas, vous l'avez compris, c'était ma copine et ma relation (ainsi que mes relations au travail..).

Enfin, il faut se faire à l'idée que (c'est mon avis propre), il est IMPOSSIBLE de sortir de ce problème seul (j'entends par la : sans l'aide d'un psychologue si vous savez ce qui vous tourmente et que vous ne pouvez pas vraiment y remédiez (dans mon cas, j'ai rompu avec ma copine, mais ce n'est pas tjrs évident à faire...n'y même à admettre) et surtout, sans l'aide de votre conjoint).


Ce dernier point entre parenthèses : parler. C'est ce qui m'a permis de voir une issue. 3 mois après ma rupture, je rencontre une charmante demoiselle (bon au fête de Bayonne, y'a plus romantique) que je rammène dans la tente ou je dormais. J'enfile le préservatif, et, à peine entré que tout était déjà parti...La honte.
Je ne sais plus ce que j'ai prétexté : l'alcool, la fatigue (ce qui était aussi un peu vrai) mais on n'a pas réessayé ensuite.

Le lendemain, je la revois. Elle repasse me voir et je lui parle (il y'a des façons de dire ça sans avoir/faire peur) je lui dis que "Voila, je viens de me séparer de mon amie, depuis lors, sans raison, je suis assez sensible pendant l'acte sexuelle, qu'il va falloir que je prenne mon temps et que ca risque de pas être forcément des plus agréable pendant 5 minutes."
On a discuté, rigolé bref, vous l'avez compris...on a enlevé toute cette PUTAIN de frustration du à la peur de l'échec, la peur de ne pas être à la hauteur, la peur d'être un éjaculateur précoce (alors même que vous aviez déjà fait des centaines de blagues de mauvais gout quand vous etiez en CM² sur ce sujet...).
On a fait quelques préliminaires, je lui ai juste dis : "La seule chose que je te demande, c'est que, si je te dis stop, ne continu pas, s'il te plait".
Elle la fait. Et ca a duré au moins 10/15 mn (ce qui, au demeurant, est une très bonne moyenne , faut arrêter les conneries sur les "plus ca dur longtemps, meilleur c'est hein...)


Je ne dis pas ensuite que tout était passé. Mais j'avais enfin compris ce qui déclenchait mon malaître. Un an après, et une relation de 4 mois assez sérieuse ou je n'ai jamais eu de problème que je ne contrôlais pas, il m'est arrivé quand même, la semaine dernière, de venir très vite. La raison ? La nana était superbe, l'alcool, le fait de devoir le faire vite car c'est parents pouvaient arrivé....bref, la frustration.


Comprenez moi bien. Il y'a eu un avant l'EP et il y'aura un après l'EP. Rien ne redevient exactement comme avant. Il faut l'accepter, faire un gros travail sur soit. Et croyez moi, quand j'ai lu les premier témoignages ici présent je pensais déjà au jour ou je dirais, ici : j'ai guéri.

J'insiste aussi sur le fait que les exercices proposés ici sont excellent : ce ne sont pas des "solutions miracles", mais ils participent à faire comprendre au gens : "Ok, j'ai un problème, et je veux le résoudre"

(Néanmoins, regarder un point fixe, les yeux ouvert, avec une respiration par le nez, c'est quand même super efficace )

En esperant avoir aidé.
  9/47029-08-2011 17h13 Gyto617 ans15/20
Bonjour à tous,

Je souhaite déjà remercier le créateur de ce site, qui nous informe et aide à lutter contre l'EJP,

La vie ne m'a pas aidé à vrai dire, je suis non seulement un jeune éjaculateur précoce, mais j'ai également un frein trop court. Mais je me débrouille comme je peux.

Et pour me donner courage, je souhaitais signer mon engagement en signant ce livre d'or pour commencer ma rééducation contre ce fléau qui nous contamine tous.

Sur ce, reviendrai en espérant avoir réussi ma rééducation avec succès.
  10/47029-08-2011 17h13 Gyto617 ans15/20
Bonjour à tous,

Je souhaite déjà remercier le créateur de ce site, qui nous informe et aide à lutter contre l'EJP,

La vie ne m'a pas aidé à vrai dire, je suis non seulement un jeune éjaculateur précoce, mais j'ai également un frein trop court. Mais je me débrouille comme je peux.

Et pour me donner courage, je souhaitais signer mon engagement en signant ce livre d'or pour commencer ma rééducation contre ce fléau qui nous contamine tous.

Sur ce, reviendrai en espérant avoir réussi ma rééducation avec succès.
 1  | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9

     

Couleur du texte : • gris • marron • vert • bleu • noir