ejaculation precoce

Classement de sites - Inscrivez le vôtre!

Mercredi 18 octobre 2017 à 11h28 : 4 en ligne (maxi pour la journée : 10)

     

Couleur du texte : • gris • marron • vert • bleu • noir

Mon parcours
L'EJP au quotidien
L'image de la femme
Se prendre en charge
Se décider
La consultation
Version imprimable


La consultation sexologique

J’ai consulté une sexologue et à partir de ce moment tout est allé très vite. Elle m’a affirmé que le problème se réglait en 2 mois de traitement, par des séances de masturbation et donc sans l’aide de personne. J’ai failli en pleurer de joie. Ces paroles étaient beaucoup plus optimistes que les articles ou les livres que j'avais pu lire sur le sujet et dont le discours est souvent fataliste.

Pourquoi avoir attendu si longtemps ?

Dès la première consultation, qui duraient chacune une heure, elle m'a expliqué sur un godemichet la technique de rééducation pour que je puisse la mettre en pratique correctement chez moi, puis j'ai surtout parlé de ma vie pendant le reste du temps, assez peu de la technique ; elle s'assurait cependant je la pratiquais régulièrement. J'étais enfin libéré de ce trouble au bout de sept séances qui se sont espacées sur une durée de six mois.
Elle m’a annoncé que ce problème touchait beaucoup plus d’hommes qu’on ne l’imaginait (des sexologues parfois aussi) mais le secret était bien gardé.
Voici une anecdote : il y a quelques années, un sexologue était invité sur le plateau d'une émission TV à une heure de grande diffusion ; il devait exposer sa technique de traitement de l'éjaculation précoce par biofeedback : un appareil de détection annonçait la montée de l'orgasme à son utilisateur par un signal sonore. Cette information télévisée était pertinente et utile, j'en remercie le producteur. Les rires commençaient à fuser et quand il eût finit, la plupart des hommes présents sur le plateau — dont un acteur très connu — se mirent à ricaner franchement et à plaisanter en l'empêchant ainsi de poursuivre le débat. C'est souvent de cette manière que les hommes esquivent les questions délicates sur leur sexualité, par des sous-entendus échangés sur le ton de la plaisanterie. Statistiquement, ils étaient 1 sur 2 à être concernés mais ce sexologue n'a pas eu la possibilité de le leur faire remarquer.









Votez pour cette page

 • Résultat :    
 • 117 personnes ont voté pour cette page.
 • Merci de prendre quelques secondes pour voter :




 

Total sur le site :
19786 votes

Les 12 derniers commentaires sur le site (total : 274)

04/07/2014 à 01:18 : Dommage le lien est mort...

24/02/2014 à 15:37 : Moi c'était entre 1 et 6 ou 7 orgasmes selon les ...

19/10/2013 à 08:03 : bonjour a tous, Comme bon nombre d'entre nous ...

23/11/2012 à 03:39 : Hello Markus, Puis=je avoir le nom du produit SV...

20/04/2012 à 23:47 : Le lien vers le site "femiweb" doit être mis à jo...

07/02/2012 à 09:06 :

17/09/2011 à 13:29 : Merci pour ce article,j'ai la grande chance d'êtr...

23/08/2011 à 11:27 : Bonjour Markus. Je souhaiterai obtenir une ou de...

14/06/2011 à 19:13 : Je ne suis plus un jeune homme car né au début de...

02/05/2011 à 22:59 : Je trouve presque choquant une phrase comme: "Le ...

20/04/2011 à 00:12 : Comme vous autre j'ai le même problème qui m'empo...

07/04/2011 à 18:36 : Bonjour à tous, Je suis journaliste et prépare...

     

Couleur du texte : • gris • marron • vert • bleu • noir