ejaculation precoce

Classement de sites - Inscrivez le vôtre!

Samedi 25 mars 2017 à 16h31 : 5 en ligne (maxi pour la journée : 16)

     

Couleur du texte : • gris • marron • vert • bleu • noir

Qui choisir ?
Homme ou femme ?
Les non-médecins
Que des médocs...
Durée d'une séance
Tarifs élevés ?
Version imprimable


Qui choisir ?

 Je reçois fréquemment un courrier me demandant  l'adresse d'un « bon » sexologue. Quelques précautions doivent être prises car l'exercice de la profession n'est pas soumis à des règles strictes, en clair il n'est pas nécessaire d'avoir des références sérieuses pour ouvrir un cabinet et la profession compte un bon nombre de requins allant jusqu'à abuser sexuellement de leurs patients et le fait de vous adresser à un médecin — même très médiatisé — ne vous mettra pas totalement à l'abri de tels déboires (consulter à ce propos les articles publiés dans l'hebdomadaire Le Point n°1560 du 09/08/02, pages 36, 44 et 46). Un sexologue médiatisé aux nombreux écrits n'est pas forcément la meilleure solution, il n'a bien souvent plus vraiment de temps à accorder à ses patients. Le message de témoigne de l'incompétence d'une sexologue pourtant très médiatisée - une illustration du principe de Peter. La réponse d'une autre sexologue — encore une femme, l'incompétence n'étant pas l'apanage du sexe masculin — faite à une autre femme, : C'est pas de sa faute si vous êtes frustrée, c'est Votre désir. Et puis, si ça vous gêne vous n'avez qu'à partir, vous l'avez déjà fait une fois, ça doit pas vous poser de problème !

 Le niveau de qualification est très variable, cela peut aller d'un diplôme universitaire sans réelle expérience clinique à une formation continue au sein d'une équipe dynamique.
TontonFlingueur nous raconte dans ses déboires avec un médecin spécialiste en andrologie, totalement incompétent sur le sujet.
La motivation du thérapeute est aussi très importante : je connais le cas d'un sexologue de la région parisienne sévissant sur le web qui n'hésite pas à conseiller l'échangisme pour soigner ses patientes ; l'une d'entre-elles m'a fait parvenir les emails : « Pratiquez l'échangisme et vous allez de nouveau désirer votre mari ! ». Il s'est avéré par la suite que les difficultés sexuelles de cette femme résultaient d'un abus sexuel très grave dans son enfance. Je respecte les mœurs de chacun mais cette personne n'a absolument aucune idée de la fragilité potentielle de ses clientes et du mal qu'elle peut leur faire ; soigner ne consiste pas à projeter ses fantasmes de prédateur sur ses patients. Nombre de sexologues poussent inconsidérément leur patients à des solutions radicales telles que prendre un(e) amant(e) ou se séparer de son conjoint. Méfiez-vous des déclarations péremptoires à la sauce psychologique comme ci-dessus (c'est Votre désir...). Mon expérience m'a appris qu'il faut être très prudent et réfléchir à deux fois avant de se prononcer lorsqu'une personne sollicite votre aide. Il y a encore ceux qui prônent la circoncision comme traitement radical de l'EJP (de nos jours encore, des médecins jouent de leur influence sur des parents et mutilent à vie leur nouveau né sans raison valable).

 Un sexothérapeute doit associer des compétences théoriques et des qualités humaines, c'est à dire une expérience de terrain lui permettant de comprendre son patient ; s'il n'hésite pas à mettre ponctuellement sa propre expérience en avant pour réorienter le patient, il doit respecter sa liberté et son niveau d'évolution,  et  ne doit pas lui imposer ses choix qui ne sont que relatifs.

 Je ne peux pas vous conseiller et je pense aussi que le choix du sexologue fait partie du processus thérapeutique — comme dans la rencontre d'une partenaire où nous sommes souvent mystérieusement guidés vers la personne ; ce premier pas est très important car il concrétise le désir de s'en sortir. De quoi s'agit-il en fait ? De trouver une personne compétente qui vous inspire une confiance suffisante pour parler d'un sujet délicat et tenu secret : votre difficulté sexuelle. Adressez-vous à un organisme regroupant plusieurs sexologues et laissez vous guider par votre intuition ; si vraiment vous ne ressentez pas le courant passer, rien ne vous oblige à continuer avec la même personne.









Votez pour cette page

 • Résultat :    
 • 64 personnes ont voté pour cette page.
 • Merci de prendre quelques secondes pour voter :




 

Total sur le site :
19782 votes

Les 12 derniers commentaires sur le site (total : 274)

04/07/2014 à 01:18 : Dommage le lien est mort...

24/02/2014 à 15:37 : Moi c'était entre 1 et 6 ou 7 orgasmes selon les ...

19/10/2013 à 08:03 : bonjour a tous, Comme bon nombre d'entre nous ...

23/11/2012 à 03:39 : Hello Markus, Puis=je avoir le nom du produit SV...

20/04/2012 à 23:47 : Le lien vers le site "femiweb" doit être mis à jo...

07/02/2012 à 09:06 :

17/09/2011 à 13:29 : Merci pour ce article,j'ai la grande chance d'êtr...

23/08/2011 à 11:27 : Bonjour Markus. Je souhaiterai obtenir une ou de...

14/06/2011 à 19:13 : Je ne suis plus un jeune homme car né au début de...

02/05/2011 à 22:59 : Je trouve presque choquant une phrase comme: "Le ...

20/04/2011 à 00:12 : Comme vous autre j'ai le même problème qui m'empo...

07/04/2011 à 18:36 : Bonjour à tous, Je suis journaliste et prépare...

     

Couleur du texte : • gris • marron • vert • bleu • noir