ejaculation precoce

Classement de sites - Inscrivez le vôtre!

Jeudi 29 juin 2017 à 07h29 : 6 en ligne (maxi pour la journée : 11)

     

Couleur du texte : • gris • marron • vert • bleu • noir

La rééducation>Retour de co…

Discussion : 1021 | 1022 | 1023 | 1024 |  1025  | 1026 | 1027 | 1028 | 1029  Sujet
Nouveau sujet |  Début de liste |  Retour à la liste |  Rechercher Page :  1 
 01/02 - Retour de consultation chez un sexologue  05-02-2007 15:14
 Ciboulette - 10 ans
Profil : membre enregistré
Inscrit le : 20-09-2006
Activité :
• total : 3 messages
• dernier post : 10 ans
Bonjour @ tous,
Après quelques mois de rééducation en dilettante (sans trop d'entrainement ni de conviction, donc sans résultats...), je me suis décidé à aller consulter un sexologue pour deux raisons :
- évoquer mon problème d'EJP avec un professionnel ;
- m'investir financièrement dans cette démarche, en me disant que cela me déciderait à m'investir enfin corps et âme dans une vraie rééducation !
Sur ce deuxième point, je reconnais que j'ai été beaucoup plus assidu au cours des semaines qui ont précédé le rendez-vous. Mais je suis rentré assez perplexe de ma consultation...
Mon sexologue est une femme, spécialiste des maladies psychosomatiques (trouvé dans les pages jaunes). Après lui avoir exposé ma situation (EJP chronique depuis toujours, mais fortement aggravée depuis que je me suis installée en couple chez mon amie), elle est entrée dans de grandes considérations en évoquant la part de mémoire collective des espèces faisant référence aux amibes, aux poissons... avant d'embrayer sur les loups. Dans une meute de loups, seul le mâle dominant peut avoir des relations sexuelles avec les femelles, c'est interdit aux mâles dominés. Pour avaoir des relations sans subir les foudres du dominant, les dominés n'ont donc que deux solutions : ne pas être en état de tirer un coup, ou tirer un coup vite fait. La première solution symbolise l'impuissance, la seconde l'EJP...
Je ne dirai pas que je n'ai pas retrouvé dans ce récit ma propre histoire. Je n'ai pas vraiment le caractère d'un dominant en puissance, et mon amie ne l'a pas non plus, mais le fait que j'arrive chez elle en quittant mes attaches sociales et familiales a sans doute joué. Je trouve cependant tout cela un peu simpliste.
Une fois le diagnostic posé, voici ce qu'elle m'a conseillé : redevenir dominant, en leurrant mon cerveau. Plutôt que d'essayer de retarder le plus possible l'éjaculation (ce que je souhaite vraiment faire comprendre à mon cerveau), elle m'a conseillé au cours des premiers rapports de tout faire pour jouir le plus vite possible ! Avec cette argumentation : pour sortir de l'infernale spirale EJP "plus je pense à me retenir, plus je jouis vite", il faut débloquer le cerveau par un nouveau comportement, à contre-courant...
C'est tout. 80 euros, une ordonnance avec deux recommandations de lecture ("le traité des caresses" et "le tao de l'art d'aimer"), tenez-moi au courant, merci et @ bientôt.
Je suis sorti perplexe...
Je ne revois mon amie que dans trois semaines (elle est en mission professionnelle à l'étranger), en attendant je fais quoi ? Depuis que je suis la méthode du site (je suis en phase 2), je fais tout pour prendre le temps de me masturber, retarder l'échéance, me concentrer sur mes sensations, me relaxer... et cette dame me propose tout le contraire !
La solution est peut-être entre les deux : rééducation solitaire comme décrite sur le site, et méthode "psycho-sexo" pour reprendre les relations avec mon amie ? Merci de m'éclairer sur les risques potentiels !...
Et puis si vous avez des expériences de consultation à raconter, n'hésitez pas.
 02/02 - Re: Retour de consultation chez un sexologue  07-02-2007 23:03
TontonFlingueur - 10 ans
Profil : visiteur
Bonjour Ciboulette,
Un partage d'expérience de consultation, chez un andrologue.
Ce médecin, après un examen médical rapide, n'a pas su quoi me dire. Il a été fouillé dans ses bouquins pour se pencher sur la question de l'éjaculation précoce... Je me suis senti atteint d'un mal digne d'une maladie que l'on qualifie tristement d'orpheline...
Enfin, quand même, 1/3 des hommes touchés, et cet homme, ce spécialiste de l'appareil génital masculin, est incapable de me proposer quoi que ce soit ! En guise de consolation, et en lisant un vieux bouquin de fac, il m'a expliqué la technique du squizing, que je connaissais déjà " c'est facile, vous comprimez avant rapport à la base de la verge...", "vous êtes sûr docteur ? Je crois que c'est au niveau du frein, derrière le gland...". Et puis, après quelques minutes de dialogue avec moi, il m'a achevé en me disant "mais, entre nous, vous n'avez jamais eu envie de tromper votre amie? d'aller voir ailleurs ? hein ? "
Voilà, parfois on laisse 50 ou 60 € à un spécialiste en ayant le sentiment que l'on aurait eu les mêmes conseils qu'au bistrot du coin, sur un bout de zinc.
Vue en arborescence |  Derniers messages |  Connexion Page :  1 
Discussion : 1021 | 1022 | 1023 | 1024 |  1025  | 1026 | 1027 | 1028 | 1029


     

Couleur du texte : • gris • marron • vert • bleu • noir